Ancien officier de sécurité de De Gaulle, R. Sasia reçoit notre directeur

Raymond Sasia ancien officier de sécurité du général de Gaulle reçoit notre directeur

Raymond Sasia ancien officier de sécurité du général de Gaulle reçoit notre directeur

Ancien officier de sécurité de De Gaulle, Raymond Sasia reçoit notre directeur. C’est un immense honneur qu’ont reçu notre directeur Joël-Pierre Chevreux et Michel-Henri Ledoux correspondant d’Infopremiere. En effet, le 23 mai dernier, Raymond Sasia, leur a ouvert les portes de son bureau, avenue Foch, à Paris. Un entretien d’une heure au cours duquel l’on évoqua souvenirs historiques et avenir de l’Union des Gaullistes de France… (U.G.F.)

Plus d’info ?

Nouveaux engagements pour l’U.G.F.

Nous avions évoqué le nom de Raymond Sasia dans notre édition du 12 novembre 2021 à l’occasion de son élévation à la dignité de Grand Officier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Nous étions alors convenus, toutefois, de nous rencontrer pour asseoir les nouveaux engagements de l’Union des Gaullistes de France. ( U.G.F. ) Cet important rendez-vous a eu lieu dans son bureau de l’avenue Foch, le 23 mai dernier. S’est joint à Joël-Pierre Chevreux, Michel-Henri Ledoux, actuel premier vice-président de l’U.G.F..

infopremiere.fr existe-t-il-vraiment-des-partis-extremes-en-politique

Raymond Sasia 4° mousquetaire du général De Gaulle

Premièrement, toute la permanence tenue par Raymond Sasia respire l’odeur du général de Gaulle ! Entre livres et photographies étalées sur les murs évolue celui qui fut, durant de longues années son proche agent de sécurité. Toujours présenté comme le quatrième mousquetaire de père de la V° République, l’homme de quatre-vingts quatorze ans, l’œil et l’esprit encore vifs assure aussi la présidence du centre de tir de Paris. Ce dernier est ouvert, chaque matin, à la Police Nationale et de la Gendarmerie  (C.T.P.P.N.). Fierté de son fondateur dont bénéficie aussi le Ministère de l’Intérieur.

Au service du général de Gaulle

Bref, est-il besoin de rappeler que le parcours du  » dernier aventurier «  fut trépidant ? Présent aux heures dramatiques de notre histoire, effectivement, ce témoin direct, possède quelque chose d’un  » James Bond  «  français. Car, déjà, à l’âge de quatorze ans, engagé dans la Résistance, il se fit remarquer. Puis, héros de la Libération, à seize ans et à dix-huit ans, il souligne, aujourd’hui, qu’il a appartenu, aussi, à la garde d’honneur du Général de Lattre, à Coblence. Champion de judo, cadre de l’élite sportive de l’armée française, à Joinville, diplômé de l’académie du F.B.I. de John Edgar Hoover, il entra, en 1961, au service du Général de Gaulle en qualité de garde du corps.

Remise du drapeau

Raymond Sasia, de surcroit, président d’honneur de l’U.G.F. s’est donc penché avec intérêt sur les projets de l’Union des Gaullistes de France. Ils furent longuement évoqués. Parmi eux, le partage de certaines activités avec l’association des anciens combattants et la remise du drapeau français au président de l’ U.G.F. Par ailleurs, cette manifestation est prévue lors d’une cérémonie au Cercle national des Armées, à Paris, dès la rentrée prochaine… Enfin, et à cet égard, nous reviendrons prochainement, sur la personnalité de cet officier hors du commun, à l’occasion de la réédition de son ouvrage   » Le mousquetaire du général « .

marseilleopinion.fr legislatives-albert-lapeyre-les-nouveaux-ecologistes