BCE : la hausse des taux va se poursuivre !

Publié le mercredi 25 janvier 2023 Rédigé par Joël-Pierre Chevreux
BCE : la hausse des taux va se poursuivre !

BCE :  la hausse des taux va se poursuivre ! Confirmation par Christine Lagarde, « Nous maintiendrons le cap pour assurer le retour rapide de l’inflation à notre cible.  La politique monétaire de la Banque Centrale Européenne ne changera pas cette année. Ces derniers vont continuer de grimper.

Plus d’infos ?

En 2022, la BCE a relevé ses taux de 2,50%

La conséquence de cette situation est rectiligne : l’augmentation des taux va entraîner, avec eux, ceux des crédits immobiliers. Pour mieux comprendre cette conjoncture, regardons, tout d’abord, l’année 2022. Entre le 1° janvier et le 31 décembre, l’institution a relevé ses taux de 2,50%, gommant les taux négatifs. Cette dernière a marqué un tournant dans la politique monétaire de la B.C.E.. Durant ces deux dernières années, les taux directeurs bas, ont enregistré de nombreuses augmentations..

A DECOUVRIR : infopremiere.fr mais-qui-est-le-vrai-faux-1-secretaire-du-parti-socialiste

Et continue de les augmenter

Pourquoi ? Premièrement, l’inflation dans la zone euro, a dépassé les 10%. Or, l’augmentation des taux directeurs, effectivement, aspire à la baisse. Sur un long terme, la BCE souhaiterait maintinir son objectif d’une inflation annuelle à… 2% par an. Mais l’objectif est loin d’être atteint et cette année certainement pas davantage même si l’inflation devait dégringoler… Si l’on en doit sa directrice, Christine Lagarde, l’organisation poursuit l’augmenter ses taux directeurs : « Les taux d’intérêt de la BCE devront encore augmenter significativement à un rythme soutenu pour atteindre des niveaux suffisamment restrictifs. »

Quid des ménages possédant un projet immobilier ?

En définitive, retenons que « les taux d’inflation supérieurs à l’objectif de 2% de la BCE ne s’enracinent pas dans l’économie ». Ainsi, il est loisible d’entendre la prévision de ces nouvelles hausses des taux directeurs. « Nous maintiendrons le cap Les taux des crédits immobiliers tirés vers le haut par la BCE et le taux d’usure…”.  Alors, quid des ménages possédant un projet immobilier ? Ils sont constater très rapidement des changements car l‘augmentation de ces taux remet immédiatement en cause celle des taux des crédits. Au sein de l’Hexagone, ont dépassé la barre des 2,50% en décembre dernier.

La mauvaise nouvelle

Elle s’articule autour des prévisions des courtiers, lesquels pressentent, déjà, le franchissement de la barre des 3% sans compter, bien sûr, les frais de dossier et assurance emprunteur dès ces premiers mois. Une hausse qui sera, certainement appuyée par la mensualisation, certifiée du taux d’usure. Or, l’on constate que ce dernier va progresser très vite d’après le relevé selon des informations données par la Banque de France. Quant aux sociétés de crédits, elles pourront poursuivre cette augmentation des taux appliqués auprès de leurs clients.

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=zBiaqisryr8