Boris Vian, le temps où l’on savait encore écrire et interpréter !

Image : titre de la une

Boris Vian, le temps où l’on savait encore écrire et interpréter ! L’information ne se contente pas du constat anxiogène du modèle social désagrégé du quotidien. Alors, aujourd’hui, libérons-nous de cet étau opprimant pour nous aérer les neurones avec de l’irréfragable. A l’image de Gérard Lenorman préconiseur d’une ballade des jours heureux, allons nous revigorer sur les sentes d’une culture vivifiante : celle de Boris Vian. Souvenirs…

Temps de lecture : 2 Mn

Boris Vian a marqué la vie intellectuelle

En 1954, on le censurait. Aujourd’hui, sa réhabilitation classe cette figure mythique du Paris d’après-guerre parmi les plus grands artistes du XX° siècle. Hélas, à titre posthume. Chanteur, poète, parolier, musicien, écrivain… Son nom brille au firmament des œuvres étoilées. Avec son empreinte singulière, Boris Vian a marqué la vie intellectuelle, mais, aussi et surtout, l’espace artistique français.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr qui-demain-pour-relever-tous-les-defis-de-la-france

Puissance d’écriture et de création

Son œuvre moderne et pittoresque pourrait être inspiratrice des mâche-lauriers à l’esprit contestataire et au ton saccadé et rébarbatif d’aujourd’hui. En outre, ceux, précisément, qui se veulent être les marqueurs d’une société jugée arbitraire à leur égard. Or, dans l’exercice de la superposition de ces deux modèles, confrontés à une époque différente, s’impose prioritairement, la puissance d’écriture et de la création du calomniateur Vian par la maitrise de nombreux domaines littéraires.

Pénurie d’auteurs inspirés

Or, l’esprit de  » J’irai cracher sur vos tombes », pastiche des romans noirs américains, pourrait réanimer des textes râpeux insipides aux reliefs d’amour ou de sexe. Boris Vian, c’est en effet, l’époque où l’on savait encore écrire, interpréter, donner du sens aux aspirations montantes dans la société. Un temps où le public savait s’investir dans une fête enrobée dans la grâce du canular. Toutefois, l’eouvre de l’iconoclaste qui aurait flirté avec les cent un an en mars 2021, aux textes souvent croustillants, basés sur le respect des libertés, nous laisse un vide énorme.

Alors, face à la pénurie d’auteurs inspirés, nous ne pouvons que nous montrer nostalgiques d’un temps, où, la qualité de l’écrit prédominait…

LIRE : marseilleopinion.fr llimportante-penurie-de-soignants-a-marseille