Choc de la société, la réforme des retraites

Publié le jeudi 19 janvier 2023 Rédigé par Joël-Pierre Chevreux
Choc de la société, la réforme des retraites

Choc de la société, la réforme des retraites choque la société. Malgré le mécontentement généralisé de Français, Emmanuel Macron maintient la réforme des retraite. Elisabeth Borne a annonce un départ à soixante-quatre ans et…  l’allongement de la durée de cotisation.

Plus d’infos ?

A priori, aucune urgence financière…

L’augmentation de l’espérance de vie, pilier de base de cette réforme, revient sans cesse sur les lèvres des réformateurs. Mais n’est-ce pas grignoter les belles années auxquelles tout un chacun à droit après des années de travail ? Certains prétendent que l’âge de départ serait supérieur à l’espérance de vie de plusieurs corps de métiers. Alors, cette mesure est-elle justifiée ? A priori, il n’y aurait aucune urgence financière à revoir le système des retraites. Qui le prétend ? Un rapport du Conseil d’orientation des retraites.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr reforme-des-retraites-macron-joue-son-mandat

La réforme aggraverait les conditions de vie des retraités

Toutefois, ses projections alertent sur une baisse future du niveau de vie des personnes concernées. Il faut, aussi, savoir que chez nos pays voisins ( Allemagne, Pologne, anciens Pays baltes ) la retraite à 65 ans, 67 ans traduit 20 à 50 % de retraités dont les ressources sont inférieures de 60 % aux revenus médians selon les Etats. Aussi, de nombreux experts, si cette réforme voit le jour, pensent qu’elle aggravera les conditions de vie des retraités. Elle toucherait les femmes, les plus précaires, les seniors au chômage. Un véritable choc !

Ce rendez-vous marque le début d’une forte mobilisation

Mais, elle viserait également les travailleurs qui ont commencé leur carrière tôt ou, encore, ceux dont la pénibilité des métiers n’a pas encore été reconnue. Certains observateurs s‘interrogent sur ses impacts sur la société, tous inquiets au regard des nombreux jeunes. c’est pourquoi, 68 % sont opposés à ce projet qu’ils considèrent comme honteux. Ce grand rendez-vous qui se déroule actuellement est une première manifestation, marque, indiscutablement, le début d’une forte mobilisation qui sera suivie, sans nul doute le19 janvier et les jours prochains.

Enfin, de nombreux syndicats proposent, entre autres, de faire cotiser les revenus financiers des entreprises et de peser sur leur comportement en modulant les cotisations patronales pour favoriser les salaires.

VOIR  : https://www.youtube.com/watch?v=rCWaIFBEm7s