Covid-19 : non vaccinés la chasse aux sorcières bientôt ouverte ?

Image : titre de la une

Covid-19 : non vaccinés la chasse aux sorcières bientôt ouverte ? Les nouvelles annonces du Premier ministre sont légitimes pour les partisans de la vaccination. Toutefois, pour les opposants à ce système, elle s’apparentent à une véritable chasse aux sorcières qui pourraient débuter dès janvier 2022…

Lecture : 2 Mn

Pass sanitaire sera transformé en pass vaccinal

Ainsi, les projets de lutte contre le virus qui frappe le monde depuis deux années, vont bon train. Prochainement, le pass sanitaire sera transformé en pass vaccinal. Quant à la dose de rappel, elle passera à quatre mois après la précédente dose. Non plus cinq. Annonce de Jean Castex au conseil de défense sanitaire. Dès le 3 janvier, le rappel sera possible, aussi, le délai dépassé de quatre mois par rapport à la précédente injection et non plus cinq mois.

LIRE AUSSI  : www.infopremiere.fr interview-bilan-mises-au-point-pour-un-futur-candidat

Chasse aux sorcières

Mais, cette incitation à la vaccination lorsqu’elle sera renforcée, s’apparentera à une véritable chasse aux sorcières. Histoire d’aller débusquer les Français réfractaires à cette injection. Ira-t-on les chercher avec l’aide des forces de l’ordre jusqu’à leurs domiciles ? L’action serait mal vue notamment en période de campagne présidentielle. Les opposants à cette vaccination bénéficient de cette porte largement ouverte pour se tranquilliser.

Omicron dominera au début de 2022

En cas de réélection d’Emmanuel Macron, de victoire d’Eric Zemmour ou de Valérie Pécresse, ces mesures pourraient bien se transformer en persécution. Car, « il n’est pas admissible que le refus de certains de se faire vacciner entame le quotidien d’une majorité de Français ». Certes, cette cinquième vague du variant Omicron est bien présente. Avec cinquante mille cas de Covid-19 par jour, le variant Omicron dominera au début de l’année de 2022. Le variant Omicron fait craindre une pression conséquente auprès des services hospitaliers avec un nombre de contaminations en hausse, avec notamment plus de trois cents dix cas du variant.

Il serait judicieux que que les candidats soient interrogés et qu’ils s’engagent par écrit, en cas d’élection, à ne pas tourmenter les personnes qui ne désirent pas se faire vacciner. Il est temps de ne plus monter les Français les uns contre les autres !

LIRE : marseilleopinion.fr prostitution-encore-un-reseau-demantele-a-marseille