Crise France-Maroc : les écoutes, une affaire va faire pschitt !

Image : visuel du jour

Crise France-Maroc : les écoutes, une affaire va faire pschitt ! La presse nous a parlé la semaine dernière de l’affaire Pegasus. Beaucoup de battage pour rien, car il est probable que celle-ci s’efface aussi vite qu’elle est apparue…

Le gouvernement marocain nie

L’un des téléphones d’Emmanuel Macron aurait été mis sur écoutes par -es services secrets marocains. En cause, le logiciel israélien Pegasus. C’est ce qu’affirment Forbidden Stories et Amnesty International. Cependant, le gouvernement marocain, nie formellement ces accusations et menace même de lancer des procédures judiciaires invoquant un non recours à ce logiciel d’espionnage. Alors, y a-t-il eu réellement une tentative de surveillance de la part du Maroc avec plus dix mille numéros ciblés ?

Nos élus sont-ils si dupes ?

A vrai dire, si les élus et les média sont la cible de ce genre d’attaques, c’est, sans doute, en raison d’une absence totale de précautions. Dès lors, l’on est en droit de s’interroger sur le non respect des consignes que les services de sécurité français leur prodiguent quant à l’utilisation des téléphones portables. Il existe des réseaux spécialisées pour s’exprimer pour éviter ce genre d’écueil. Nos élus, à commencer par le président de la République, sont-ils aussi dupes pour ne pas s’en inquiéter ? Nicolas Sarkozy, avait déjà fait les frais de cette situation.

A LIRE : infopremiere.fr jdd-ces-382-vrais-faux-elus-ps-et-lr-qui-soutiendraient-macron

Le professionnalisme des marocains

Il semble que la leçon n’est pas porté en faisant fi des services techniques en mesure de leur fournir des logiciels de cryptage ou des téléphones cryptés. Mais alors, à quoi servent les services de la D.G.S.I., si personne ne tient compte de graves réalités comme celle-ci ? En effet, il faut être informé de l’important professionnalisme des services marocains à l’image du modèle français. Aux côtés de nos services, ils collaborent activement en matière d’antiterrorisme depuis de nombreuses années. Mais, aussi, avec les services allemands et belges, notamment dans la détection de certaines menaces.

Tous écoutés !

Aujourd’hui, préoccupés par de sécurité du Royaume surgissent aussi les difficultés relationnelles avec l’Algérie et les sahraouis, sans oublier une possible opposition au régime. Mais, de là à cibler le téléphone personnel d’Emmanuel Macron de la part d’un allié, suscite d’autres questions. Il faut, toutefois, se souvenir, il y a quelques années, des écoutes visant Jacques Chirac et même de François Hollande. Sans oublier celles d’Angela Merkel de la part de la National Security Agency ( N.S.A.) l’agence de renseignement américaine. Des actes purement hostiles ? En clair, tous nos principaux élus sont écoutés.

marseilleopinion.fr marseille-experimentation-dun-ballon-pour-prevenir-les-feux-de-forets

Jusqu’à la prochaine fois…

En retour, les services français écoutent-ils le roi Mohammed VI ? C’est plausible, mais la réponse appartient aux services spéciaux. Alors, même « Si les faits sont avérés, ils sont graves », comme l’a déclaré Jean Castex, le Premier ministre, une enquête est en cours qui… n’aboutira à rien ! Car l’on voit mal comment la France pourrait être susceptible d’émettre une protestation contre le Maroc. Déjà, celles de la N.S.A. depuis de longues années, ne n’aboutissent à rien. C’est pourquoi, d’ores et déjà, il est prévisible que le dossier soit enterré et fasse pschitt. Jusqu’à une prochaine découverte ! On ne va quand même pas se faire la guerre entre pays amis pour une histoire d’écoutes !