D’où l’on reparlera bientôt de la valeur du vote blanc…

Image : une urne pour voter

D’où l’on reparlera bientôt de la valeur du vote blanc. Décidément, peu de choses changent dans la politique de la France. Malgré les annonces tonitruantes de nos élus, le conservatisme à la peau dure. La parole et les avis des Français ne sont pas respectés. La règle absolue de tenir le pouvoir, et de tout faire pour le conserver est toujours de mise. Quant aux promesses de campagne, rares sont celles qui sont tenues.

La règle du quorum

Ainsi, il est courant de voir, au second tour, des députés élus, avec… 20 % d’électeurs. Paradoxalement, de nombreuses entreprises ou associations, dans le cadre de leur élections, se doivent contraintes d’appliquer la règle du quorum. C’est-à-dire de tenir compte du nombre impératif de votants pour la validité du vote. Mais dans le monde politique, cette règle n’y figure pas ! Voyons-en pour preuve le vote de 2005 en faveur de la constitution européenne et le non-respect du choix des Français.

Société : topexclusif.fr patrick juvet le mystere plane autour de sa mort

Les aspirations des électeurs

C’est pourquoi, la prise en compte du vote blanc est impérieuse. Elle doit, aujourd’hui, figurer sur les programmes des candidats à la présidentielle car sa reconnaissance réduirait considérablement l’abstention. Par ailleurs, elle prendrait mieux en compte les aspirations des électeurs. Ainsi, avec ce modèle, la détermination de celles et de ceux, qui, en l’absence de choix d’un candidat ou d’une liste, veulent rester neutres, serait respecté. Enveloppe vide ou bulletin vierge, ce mode de vote représente donc un espoir pour une bonne quantité de Français?. Il faut aussi en finir avec la confusion des votes blancs ou nuls qui ne doivent plus être traités de la même façon.

Quel(lle) candidat(e) ?

Cependant, depuis la loi du 21 janvier 2014, une importante modification est intervenue. « Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins ».  Hélas, cette distinction n’est pas cohérente car les bulletins blancs ne sont pas distribués dans les bureaux de vote. Alors, quel(lle) candidat(e) proposera dans son programme à la présidentielle l’application de cette mesure indispensable pour le respect de tous les Français.

 

A lire aussi : infopremiere.fr les politiques doivent apprendre a presenter leurs excuses