Électeurs : Pourquoi ils espèrent un Premier ministre de gauche

Pourquoi ils espérent un Premier ministre de gauche

Pourquoi ils espérent un Premier ministre de gauche

Électeurs : Pourquoi ils espèrent un Premier ministre de gauche. Le suspense se poursuit autour du nom du futur Premier ministre. Pour autant, les Français souhaitent que ce dernier soit issu des rangs de la gauche à l’exception des plus aisés.

Plus d’infos ?

Voilà une nouvelle qui ravira très certainement Jean-Luc Mélenchon. Au-delà de ses frasques, il espère toujours se retrouver en juin prochain à la première place, à Matignon. Il compte bien sûr, sur ceux de son rangs bien plus que sur les écologistes et les électeurs d’Emmanuel Macron. Cependant, du côté du Rassemblement national, le constat est identique de cette volonté gauchisante. Elle est bien moins prononcée chez  » Reconquête «  d’Eric Zemmour.

infopremiere.fr gouvernement-le-prochain-premier-ministre-demmanuel-macron-sera

Montebourg ?

Décidément, les électeurs de ces deux partis sont bien différents ! Les électeurs de Marine Le Pen restent sensibles au dossier du pouvoir d’achat, généralement sujet relaté par la gauche. Chez les électeurs d’Éric Zemmour, plus aisés, on y est moins ouvert. Alors, que fera Emmanuel Macron ? Au vu de ces sollicitations des Français et promises pour le profil d’un Premier ministre sensible « à la question sociale à la question environnementale et à la question productive ? Le nom d’Arnaud Montebourg semble bien correspondre à ce portrait. D’autant que les deux hommes se connaissent et s’apprécient sur l’ensemble de ces thématiques…

Vote blanc, changement de méthode

Finalement, l’ex-ministre de l’économie de François Hollande correspondrait parfaitement au profil souhaité par le président. Il répondrait, également, à la demande des Français selon laquelle ce dernier doit donner priorité au social. Mais, aussi, à un changement radical de méthode. En fait, ils attendent une nouvelle orientation politique où est retenue la prise compte des citoyens. Enfin, l’autre souhait prôné repose sur le vote blanc. Sans oublier le recours au référendum d’initiative citoyenne et la proportionnelle aux législatives. Des initiatives qui pourraient améliorer le fonctionnement de la démocratie. Seront-elles entendues ?

marseilleopinion.fr essais-raoult-de-nouveau-accule-par-les-ennuis