Elisabeth Borne Premier ministre pour un mois peut-être…

Elisabeth Borne pour un mois ou plus ?

Elisabeth Borne pour un mois ou plus ?

Elisabeth Borne Premier ministre pour un mois peut-être. Nommée, hier soir, par Emmanuel Macron, après la démission de Jean Castex, la ministre du Travail est donc désormais la deuxième femme à accéder à Matignon. Mais pour combien de semaines ?

Plus d’info ?

Changement de gouvernance ?

Les portes de Matignon à peine franchies, son bilan affiche déjà de vives allures de reproches. Notamment, avec la baisse de l’allocation d’un million de chômeurs. Mais la liste s’allonge avec la suppression des tarifs réglementés du gaz et le report de dix ans de la fin du nucléaire. Et, enfin, avec l’ouverture à la concurrence de la SNCF et RATP. Favorable à la retraite à soixante-cinq ans, où est donc le marqueur d’un changement de gouvernance ?

Un mois ou plus ?

Outre les critiques acerbes de son bilan, Elisabeth Borne devra, maintenant, affronter le machisme ambiant de l’univers politique. Comme Edith Cresson en d’autres temps. Alors si l’on peut se féliciter que ce poste de premier ordre soit assuré par une femme, la conduite des affaires de la France risque ne durer qu’un petit mois. A moins que d’ici à là des réformes importantes interviennent pour rassurer ceux qui espéraient un grand changement de société.

infopremiere.fr et-si-bientot-la-russie-perdait-la-guerre-en-ukraine

Femme de caractère

Alors, pour l’heure, le constat est édifiant : l’on repart avec les mêmes, très certainement avec ceux dont nous connaissons déjà les noms. Et les actions ! Sous l’autorité de cette femme de caractère, attendons-nous à revoir les mêmes acteurs à des postes clés différents. Mais, est-ce vraiment cela que les Français attendent ? Le mois de juin risque de troubler ce gouvernement avec des législatives contrariant les programmes.

En effet, il semble qu’Emmanuel Macron, une nouvelle fois, n’a pas entendu le message des Français. Il risque de s’en apercevoir dès le 19 juin prochain. Le passage d’Elisabeth Borne n’aura alors duré que le temps des roses…

marseilleopinion.fr essais-raoult-de-nouveau-accule-par-les-ennuis