Emmanuel Macron coincé dans une impasse !

Publié le lundi 20 mars 2023 Rédigé par Joël-Pierre Chevreux
Emmanuel Macron coincé dans une impasse !

Emmanuel Macron se retrouve coincé dans une impasse. Sera-t-il, demain, en mesure de recouvrer une construction politique stratégique pour se sortir de cette situation ? Sera-t-il contraint de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Plus d’infos ?

Dissoudre ?

Son projet sur la réforme des retraites stimule la grogne des Français. Contraint de recourir à l’article 49.3, désormais, il ne peut plus s’appuyer sur les députés L.R. Alors ? Alors, devant une Assemblée asphyxiée, devra-t-il dissoudre ? Si tel était le cas, il affronterait une décision bien périlleuse, au risque de la voir se retourner contre lui.

En attendant, au gouvernement on élude

En effet, rien ne transparait des inquiétudes. Non, l’on ne montre rien ! Balayée l’insistance du chaos social ! Les humeurs de l’intersyndicale ? Pulvérisée ! Quant aux étudiants et lycéens, bientôt associés à la colère générale, leur réactions incontrôlées risquent de se faire entendre dans les heures prochaines.

Le piège L.R.

Mais, décidément, rien ne perturbe le président. Des projets, il en a plein la tête. Travail, santé, écologie, immigration, éducation, institutions, le poursuivent malgré le piège L.R. Refermé sur ses troupes, cette relative majorité se voit dans l’incapacité de faire passer une loi essentielle. Pour s’imposer, les macronnistes savent qu’aucune négociation n’est envisageable tant avec le R.N. qu’avec la Nupes.

Sarkozy, le visionnaire

Ils devront impérativement se liguer, pour chaque texte, avec les députés les Républicains. Situation qui doit rappeler à l’ancien président Sarkozy sa tentative de convaincre le président et candidat Macron, en 2022, du bienfait d’une alliance avec Les Républicains. Et, notamment le choix d’un premier ministre appartenant à cette formation.

Peine perdue !

Emmanuel Macron n’écoute que ceux qui se dirigent dans son sens, à cette époque, convaincu d’obtenir une majorité absolue. Regrettable erreur ! Le constat est là avec une majorité relative, laquelle impose, maintenant, de sérieux compromis et les hostilités d’une grande partie des députés de la droite

Darmanin aux commandes ?

Quelle serait donc une sortie honorable pour Emmanuel Macron ? Sûrement un changement de premier ministre, dans les jours prochains donc un remaniement ministériel, du genre ” on prend les mêmes et l’on recommence ”. En résumé, rien de positif malgré cet exercice obligatoire. Le président pourrait alors s’orienter vers un chef de gouvernement issu de la droite, Gérald Darmanin, paraît tout désigné…

LIRE : infopremiere.fr prevenus-de-la-reforme-des-retraites-oui-mais

Dissolution dans le viseur ?

Revenons-en à cette fameuse dissolution. Le président l’a évité, peut-être sciemment. Dangereuse pour lui, cependant, quel choix adopter face à une Assemblée devenue une usine à barrages ? Une dissolution le conduirait certainement à une cohabitation avec un bloc macronniste bien mince en guise de résultat à des législatives. ” Chiche ! ” anticipe Marine Le Pen et du côté la Nupes l’on se frotte les mains. Car, évidemment, en ces temps troubles, ces deux formations se verraient potentiellement renforcées. Quant aux L.R., certainement la chute libre !

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=vVbElkPlqLk