Et si la France s’offrait une première présidente ?

Publié le mercredi 9 février 2022 Rédigé par Joël-Pierre Chevreux
Image : titre de la une

Et si la France s’offrait une première présidente ? Nous sommes à une poignée de semaines de la présidentielle et quatre femmes se sont engagées dans la bataille. Se serait vraiment une grande première si l’une d’entre elle accédait au pouvoir suprême. C’est aussi le vœu de nombreux Français...

Lecture : 2Mn

Les déboires d'Edith Cresson

A ce jour, aucune femme ne s’est assise dans le fauteuil présidentiel de l’Élysée. Pourtant, depuis l'instauration du suffrage universel, en 1965, un bon nombre d’entre elles a tenté d’y parvenir. Sans succès. Conservatisme, sexisme et excès de machisme caractérisent ce comportement. L’on se souvient des déboires et de la poussée vers la démission d’Edith Cresson, avec ses partenaires masculins, seule femme à avoir exercé les fonctions de Premier ministre en France.

Pécresse, Taubira, Le Pen, Hidalgo

Mais les candidates sont tenaces. Aujourd’hui, quatre ( Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Marine Le Pen et Christiane Taubira ) sont présentes dans la campagne. Mais la question centrale reste bien celle la place de la femme en politique au sein de l’Hexagone malgré l’affirmation de Valérie Pécresse : « Une femme qui tient, une femme qui fait, une femme qui veut gagner, ça peut être redoutable. »

LIRE AUSSI : infopremiere.fr bien-se-nourrir-sans-grossir-cest-possible-les-conseils-top

Politique plus souple ?

Alors, qu’est-ce que cela changerait, dans la conduite de la France si une femme arrivait à l’Élysée ? Il semble que les jeunes soient plus ouverts à des formes de présidence moins autoritaires. Selon eux, elles appliqueraient une politique plus souple que les hommes. Plus attentives aux problèmes du quotidien, leurs capacités relationnelles seraient préférables à celles de leurs homologues masculins.

Machisme politique

Par ailleurs, il est certain que le nombre de candidates à la course présidentielle issues des partis traditionnels n’a jamais été aussi important. Surtout depuis que la loi sur la parité a permis aux femmes d’occuper des postes à responsabilité. Mais elles restent exceptionnelles aux missions régaliennes. Alors, comment vont réagir les Français en avril prochain ? En auront-ils fini avec le machisme politique pour offrir à la France une présidente ?

LIRE : marseilleopinion.fr viol-a-marseille-ce-que-lon-sait-de-cette-sale-affaire