Faut-il interdire la chasse une bonne fois pour toutes ?

Image : titre de la une

Faut-il interdire la chasse une bonne fois pour toutes ? Depuis le drame de chasse récent dans le Cantal dont elle est l’auteur, une jeune fille de dix-sept ans voit ses nuits peuplées de cauchemars. Une promeneuse de vingt-cinq ans, est morte victime de sa maladresse. Ce malheur rouvre le débat de la chasse. Faut-il, une bonne fois pour toutes, l’interdire ? Cette question revient notamment à la suite de nombreux accidents survenus depuis ces dernières années. Et, notamment, sous la pression des écologistes et des promeneurs des forêts. Aujourd’hui, malgré un nombre important de licenciés, la chasse n’est plus en odeur de sainteté auprès des Français. L’on pourrait même dire qu’elle a du ” plomb dans l’aile “.

Lecture : 2 Mn

Top Exclusif ! vous en dit plus !

Deux femmes victimes de la chasse

Une femme de vingt-cinq ans est morte. Accidentellement. Elle se promenait, sereine, dans une forêt du Cantal. Et, soudain, le drame ! Touchée par un tir sur la partie supérieure du corps, elle s’est écroulée. Depuis, la responsable de cette tuerie, mineure, a été placée sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de détenir ou de porter une arme. En écrivant, ces lignes nous pensons à elle. A cette toute jeune personne dont chaque jour de la vie, désormais, va être marquée par ce drame. Nous avons aussi le cœur gros en pensant à cette promeneuse qui a perdu la vie dans ces circonstances aussi injustes.

Ils veulent voir disparaitre la chasse

Pour la plupart d’entre nous, se pose, donc, de nouveau, cette question fondamentale de l’interdiction des battues et de la chasse en général car trop d’accidents viennent en grossir une liste impressionnante. Mais, la question n’est pas aisée à résoudre. D’un côté, il existe un lobby puissant : celui des chasseurs, et, de l’autre, une majorité de Français, écologistes ou non, qui souhaitent voir disparaître, pour de multiples motifs, ce que certains désignent : « loisir » ou « sport » sous toutes ses formes.

La rédaction vous conseille : infopremiere.fr reseaux-lacceleration-du-porno-et-du-croustillant-sur-internet

Animaux blessés agonisants

Au regard de toutes ces alertes, la répulsion rejaillit sur la plus traditionnelle des chasses. Elle s’étend jusqu’aux plus cruelles et déshonorantes comme la chasse à courre ou à la glu. Car, certes, d’une part, des animaux innocents perdent la vie, souvent blessés et agonisants dans des fourrés dans des conditions très discutables. Cette manière de « respecter les animaux et la nature » sous forme de « régulation des espèces » est très particulière. Incohérente dans sa démonstration…

Un scandale qui ne peut plus durer !

Mais, d’autre part, ces pratiques restent, aussi, agressives pour les humains. En l’occurrence, les promeneurs, cibles vivantes, qui, le dimanche, se font canarder et perdent la vie. Parfois, même, ils gardent des séquelles graves de leur virée du week-end. Alors, bien sûr, des dispositions, à l’échelon national, devront être engagées. Car ce scandale ne peut plus durer. Les précautions prises avec des panneaux de signalisation : « Chasse » sont bien déficientes. Et, l’on oublie trop souvent que les forêts, lieux publics, appartiennent à tous.

Aussi, il est déplorable qu’une frange de la population s’en approprie pour y massacrer des animaux innocents, au risque de tuer des marcheurs et même des enfants…

LIRE AUSSI : marseilleopinion.fr cannabis-armes-nouvelles-interpellations-a-marseille