Fin du broyage des poussins, enfin la bonne nouvelle !

Image : titres de la une

Fin du broyage des poussins, enfin la bonne nouvelle. C’était une promesse d’Emmanuel Macron lors de sa campagne. il avait proposé la fin du broyage des poussins pour la fin 2022. A quelques encablures des présidentielles 2022, cette pratique sera interdite en France.

Broyés et réduits en nourriture pour animaux

Les amis des animaux vont se réjouir. Car cinquante millions de poussins nés des couvoirs français les mâles, sont euthanasiés au CO2. Ensuite, ces poussins broyés et réduits finissent en nourriture animale. Seules, les femelles sont élevées pour devenir des poules pondeuses. D’elles, seize milliards d’œufs sont produits pour la consommation quotidienne des Français, chaque année.

L’Union européenne défavorable

Or, aujourd’hui, avant l’éclosion de l’œuf, des moyens déterminent le sexe de l’embryon. Ils permettent, ainsi, de sélectionner les femelles et d’avorter les mâles, sans les tuer. Mais, tout n’est pas aussi simple, hélas ! Car rien ne garantit que les industriels français ne poursuivront pas, cette ignoble pratique malgré son interdiction. D’autant que l’Union européenne, encore une fois, n’y est pas favorable.

A LIRE AUSSI : infopremiere.fr macron-excellent-dans-sa-communication-a-marseille

Une décision qui ne ravit pas les éleveurs

En effet, le décret mettant fin à cette pratique, doit être envoyé au Conseil d’État d’ici à la fin septembre. Mais, il omet une question cruciale : les coûts engendrés par ce précieux changement. Les producteurs français, calculs en tête, se désolent. Car, ils engendrent un coût supplémentaire de 1,10 à 3,30 euros par poule.

Payer plus cher ses œufs

Bien sûr, cette décision tant attendue de la part des amis et défenseurs des animaux va entrainer des changements de comportements et des complications financières. Mais, averti de ce scandale, averti de ce scandale pour contourner ce problème. De récents sondages l’ont démontré. C’est une vérité dont les éleveurs devront se satisfaire. Histoire de ne pas détourner le débat face à une cause noble qui évitera bien des sacrifices animaliers.

A LIRE : marseilleopinion.fr la-mediterranee-devenue-poubelle-polluante