Forces politiques : qui des deux sortira de cette élection ?

Forces politiques lequel de deux sortira de cette élection ?

Forces politiques lequel de deux sortira de cette élection ?

Forces politiques : qui des deux sortira de cette élection ? Dimanche prochain, l’électeur français sera confronté à deux forces qui se disputent le champ politique. Toutefois, seules deux sont assurées d’une représentativité à l’Assemblée nationale. Alors, qui de Emmanuel Macron Jean-Luc Mélenchon l’emportera ?

Plus d’info ?

Les forces publiques

Ainsi que nous y revenions dans une précédente édition, l’ascension de l’abstention à transformé la recomposition politique. Avec, d’un côté, un président ne parvenant pas à tenir ses engagements de changement de société. Et, de l’autre, un Jean-Luc Mélenchon montant et une Marine Le Pen supportant parmi son électorat le poids de l’extrême. Mais, cependant, rien ne semble perdu, semble-t-il pour l’ancien socialiste !

2° homme de la présidentielle

Nous assistons surtout aujourd’hui au duel Macron/Mélenchon. Une opposition dominante dont l’enjeu, pour la Nupes, est de limiter la majorité présidentielle. Le représentant des Insoumis est, ainsi, devenu le deuxième homme de la présidentielle. Il est vrai que l’homme maitrise les rouages de la politique. C’est pourquoi, la Nupes peut, à ce jour, espérer devenir la première force d’opposition parmi les forces publiques.

infopremiere.fr legislatives-encore-et-toujours-cette-satanee-abstention

Plan d’urgence pour la jeunesse

Loin derrière, le Rassemblement national, fait figure de parent pauvre devant l’engouement des foules pour la Nupes. Notamment auprès des moins de trente-cinq ans. Les questions climatiques et de justice sociale motive cette couche de la population. Mais, aussi, le « plan d’urgence pour la jeunesse » comprenant une « allocation d’autonomie » de 1063€. Reste à voir, en cas de succès, si tous ces beaux projets tiendront la route.

Dimanche soir, nous serons fixés !

Les exemples du passé avec Mitterand en 1981 et le tournant de la rigueur en 1983 en témoignent. Ce changement radical de politique économique, devenu indispensable, avait fait grincer quelques dents parmi le peuple et les membres du Parti Socialiste. Alors, dimanche soir, nous serons fixés sur la coloration de cette Assemblée nationale qui pourrait changer de camp, mais qu’Emmanuel Macron pourrait bien dissoudre dans quelques mois. Histoire de repeindre la paysage français.

https://www.youtube.com/watch?v=HAaCG-xBSOc