François Hollande pèsera sur le débat de la présidentielle 2022

image : François Holllande

photo wikipedia

François Hollande pèsera sur le débat de la présidentielle 2022. En déclarant qu’il veut  » travailler  » à  » une nouvelle force politique, l’ex président de la République entend imposer sa personnalité. Analyse :

Retour possible ?

Dans notre article du 24 octobre 2019 : infopremiere.fr/francois-hollande-prepare-t-il-son-retour-a-la-presidence nous posions franchement la question : « François Hollande prépare t-il son retour à la présidence ? ». A cette époque, nous avions reçu de nombreux commentaires. Beaucoup prétendaient que l’ex-président ne serait plus en mesure, dans l’avenir, d’être réélu… Mais, aujourd’hui, faut-il voir l’amorce d’une préparation  d’annonce de candidature pour 2022 ?

Rencontre avec François Hollande

Lorsque en août 2917, infopremiere.fr/notre-directeur-rencontre-francois-hollande

je l’ai rencontré pour infopremiere, j’ai reconnu chez l’homme une attitude franchement humaine. Depuis quelques mois, il avait fait le choix crucial de quitter la présidence, confronté à l’humiliation. Renoncer, ou prendre le risque d’être éliminé, lors de la primaire, sa lucidité fut grande. Cependant, je pressentais que l’homme, blessé  par  les déconvenues, n’en resterait pas là. Je supputais une appétence de retour aux fonctions. Sans répondre franchement à ma question, il n’a pas, non plus, écarté cette éventualité, sans toutefois, se répandre en explications. On le comprend.

Les leçons du pouvoir

Cependant, les interminables files d’attentes devant les librairies où il dédicaçait son livre :   » Les leçons du pouvoir «   témoignaient, en même temps, de cette réminiscence que les Français manifestent lorsque un président a quitté ses fonctions. Il en est ainsi, en France. Mais, en sa faveur joue sa personnalité, ni clivante, ni arrogante. Et, il a su montrer dans les grands moments, en réponse au terrorisme, qu’il n’était ni faible, ni indécis. Alors, cela pourrait encore peser sur ses choix, en 2022.

Une personnalité respectable

Perçu comme un homme respectable, charismatique et sympathique, sa réputation n’est pas entachée par des scandales financiers ou des affaires judiciaires le visant. Celui qui  » veux en 2022, rendre possible la restauration de la démocratie française en état  » ne jouit pas d’une réputation clivante, autoritaire, arrogante, faible, ou indécise. Celui qui fut, aussi, longtemps, le premier secrétaire du parti socialiste, est perçu comme une personne respectable,   et sympathique.

Il n’est pas dans la rancune…

Si, aujourd’hui, François Hollande affirme :  » travailler à la construction d’une nouvelle force politique  » c’est, peut-être, en en vue d’une candidature à gauche précisant qu’il n’est pas dans : «  l’obsession ou la revanche et encore moins dans la rancune « .  » Ce que je peux faire comme ancien président avec l’expérience qui est la mienne, c’est travailler à la construction d’une nouvelle force politique « 

Le chemin du pouvoir ?

S’il se décidait à  » y aller… », François Hollande aurait-t-il, encore, quelques bonnes étoiles au dessus de la tête  ? Tout dépendrait, bien sûr, du programme qu’il souhaite proposer aux Français. Mais, il lui faudrait, également, recouvrer la confiance d’une large part d’une partie de l’électorat. Et, tout dépendrait des intentions de la gauche dans une volonté de soutien… une gauche qui ne lui a pas toujours été favorable !

Alors, annonce de candidature à l’Élysée, ou simple participation au débat électoral pour mettre en avant le « savoir ce que l’on propose aux Français », ou plaidoirie pour que ses idées soient portées par une personnalité issue du P.S. ? Hollande présidentielle 2022… Réponse dans quelques mois…

Société : topexclusif.fr/les-magnetiseurs-qui-nous-disent-la-verite-sur-leurs-guerisons