La nouvelle marine Le Pen est-elle arrivée ? Pas si sûr !

umage : platerau france 2 marine Le Pen et gerald darmanin

Ceux qui attendaient une rencontre musclée entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin dans le cadre de l’émission  » Vous avez la parole  » hier, sur France 2, en auront été pour leurs frais. En effet, la présidente de Rassemblent national s’est montrée plutôt affable mais toujours aussi imprécise. Certains disent même : « molle » face au ministre de l’Intérieur… Décryptage.

 

Une certaine souplesse dans l’expression

Marine Le Pen nous avait habitué à l’offensive, bondissant devant ses adversaires, toute en faconde, et, parfois, même, virulente et espiègle. C’est donc une tout autre personne que nous avons vu surgir hier soir. A tel point que l’animatrice de l’émission, Léa Salamé, en a fait l’observation. Cependant, la présidente du Rassemblement national a écorché, comme toujours, la présidence de Macron. En revanche, si l’on a pu observer une certaine souplesse dans l’expression, la démesure des chiffres était, elle aussi, au rendez-vous avec le nombre des titres de séjour accordés, en 2019, par la France.

Société : Macron : la course à la présidentielle déjà engagée

 

 » On a les chiffres ! « 

«  Pourquoi continuez-vous à accorder, comme en 2019,  je crois, 471 000 titres de séjour  ? « , a-t-elle demandé au ministre de l’Intérieur. Gérald Darmanin  a immédiatement nié ces propos : «  C’est faux !  « . Léa Salamé interrompant le débat :  » On a les chiffres « . Ces derniers se sont alors affichés, sur l’écran géant, dans un graphique derrière Marine Le Pen. Contredite sur les indices annoncés, le constat de ses informations, nous montre, une fois de plus, son imprécision… Alors, à quelques mois des présidentielles, si notre Marine nationale a voulu s’offrir une nouvelle posture, se montrer plus doucereuse, elle montre toujours autant d’approximations.

 

Bouillant/glacé

Être déterminée, empathique, à l’écoute, de ses interlocuteurs… La posture ne suffit pas. D’ailleurs, si cette technique du bouillant/glacé possède ses atouts, elle est également auréolée de quelques faiblesses. Bien sûr, se montrer attentif et « ouvert » peut soudainement ouvrir de nouveaux horizons… A condition, toutefois, de ne pas décevoir ses anciens partisans jusqu’au refoulement. Car le risque de leur déplaire est bien présent. Si, au Rassemblement national, certains adhérents, ou proches collaborateurs, souhaitent déjà voir leur dirigeante affublée des habits de la fonction présidentielle, d’autres, plus réactifs la préféreront, certainement, plus combative…  comme dans le passé !

La rédaction vous recommande : Bien se nourrir sans grossir, c’est vraiment possible !