Le combat noble d’Aymeric Caron pour l’abolition de la corrida

Publié le vendredi 25 novembre 2022 Rédigé par Aloïs Lang-Rousseau
Le combat noble d’Aymeric Caron pour l’abolition de la corrida
Le combat noble d’Aymeric Caron pour l’abolition de la corrida. Nous reproduisons le texte intégral de la réaction du Mouvement Hommes Animaux Nature, parti politique, par la voix de son président, Aloïs Lang-Rousseau. Nous constatons, une nouvelle fois, la volonté du gouvernement et de la mafia taurine de bloquer ce projet humain en invoquant des arguments fallacieux. Le Mhan peut compter sur infopremiere pour le soutenir dans son combat de bon sens !   Joël-Pierre Chevreux
________________________

Réservoir à Trolls

Aymeric Caron, sous le poids de huit cent amendements pour un simple article législatif, a été contraint de retirer sa proposition. Cette multiplication d’amendements similaires et contraires à toute posture constructive. Elle est , en effet, révélatrice de ce qu’est devenue la première institution représentative de la Cinquième République : un réservoir à trolls. Mais, aussi, une chambre à air, un circuit sous-vide… Attachés au prestige des institutions et aux fondamentaux de la République gaullienne. Nous ne pouvons que nous attrister de la persistance de ce spectacle pathétique. La NUPES n’est d’ailleurs, elle non plus, pas exemptable de reproches en la matière.

Le courage d’Ayremic Caron

Pour autant, nous ne tirons pas un bilan négatif de cet épisode parlementaire. Au contraire, il a été une pierre de plus sur l’édifice de la dignité animale. Il affiche une démarche utile qui nous rapproche encore davantage de l’abolition effective. Celle d’une pratique qui déshonore la Nation toute entière. D’abord, nous tenons à saluer le courage d’Aymeric Caron, qui a porté sur son nom un combat majoritaire en s’attirant toutes les embûches de ses obscurantistes opposants. Ces derniers se sont contentés des rapprochements bas de plafond entre, citons, Aymeric Caron, ” les moustiques “, ” la NUPES marché de dupes”, “les mangeurs de graines”, les ” éco-terroristes “, EELV, LFI, Sandrine Rousseau, ” la décroissance “, “le gauchisme” et la “cancel culture“.

infopremiere.fr lamendement-de-la-honte-a-lassemblee-nationale

Pratique barbare

Tout autant d’expressions qui permettent de blanchir (à défaut de briller) quelques secondes dans quelques lignes d’articles de presse. Et ceci, tout en évitant sciemment le sujet d’une pratique barbare qui n’a de tradition française que le nom. Mais, certainement pas le prestige ! Face à des agitateurs du même niveau politique que l’émission  : ” Touche Pas à mon Poste “, Caron s’est battu comme un lion. Il  a su préserver un nécessaire esprit d’intérêt général. Ensuite, nous attirons l’attention de nos lecteurs sur les figures d’autres bords politiques. Elles ont affiché leur soutien clair et net à la proposition de loi. Emmanuel Pellerin et Laëtitia Romeiro Dias (Renaissance), Benoît Bordat (Fédération Progressiste), Éric Diard (LR), Anne-Sophie Frigout ou encore Julien Odoul (RN).

Au dessus de tous clivages politiques

Plus éloigné du débat parlementaire, David Lisnard (président LR de l’Association des Maires de France). Ce dernier déclarait sur France inter cette semaine qu’il ne comprenait pas que l’on puisse ériger en tradition le meurtre d’un animal. Or, quelque soit leur bord politique, nous les remercions pour leur démarche d’ouverture. Dans un contexte où soutenir la proposition de loi Caron pouvait conduire à un rapprochement bas de gamme avec sa personne et ses autres idées, ils ont confirmé que l’interdiction de la corrida est au-dessus de tout clivage politique. Et qu’il en va d’une certaine idée de la grandeur de la France à laquelle nous sommes tous attachés.

Enfin, nous en sommes convaincus, nous gagnons du terrain. La victoire est à portée de main, et nous, MHAN, nous attacherons à susciter son arrivée le plus tôt possible.

Aloïs Lang-Rousseau
président du MHAN