Le scandale des salaires ses patrons du CAC 40 toujours plus…

calculator-385506_1920

« Nous allons connaître une crise exécrable ! » rapportent les économistes les plus affranchis. Alors que certains espèrent un monde meilleur, celui de l’après virus, le CAC 40 se voit épingler par l’OXFAM. En résulte l’explosion des salaires de ses patrons. Hélas, pas ceux des salariés !

Payés 107 fois plus que leurs salariés.

Depuis la crise économique de 2009, la distribution des richesses, s’est, pour le moins révélée égalitaire. En effet, patrons et actionnaires ont pris le meilleur parti. C’est ce que révèle un rapport d’Oxfam et du B.A.S.I.C. ( Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne ) Il revient sur le partage des richesses des quarante plus importantes entreprises françaises, ( CAC 40 ), depuis la crise de 2009.

Plus de 60% d’augmentation

Premièrement, avec une croissance en hausse et des bénéfices en augmentation, le document souligne le peu de profit réservé aux salariés. Notons un SMIC augmenté seulement de 12% entre 2009 et 2018 et les salaires revalorisés de 20%. Mais, en revanche, le rapport est plus acerbe en ce qui concerne les P.D.G. des quarante plus importantes entreprises françaises. Ce dernier ont vu leur salaire augmenter de… 60%, soit plus que la moyenne dans les entreprises.

Economie :https://www.infopremiere.fr/participation-des-salaries-aux-p-m-e-on-y-revient/

107 fois plus que le salaire moyen

Alors, il en ressort, une fois de plus, la nette augmentation des inégalités entre patrons et employés. Un rapide calcul nous montre qu’un patron du CAC 40 touche cent sept fois plus que le salaire moyen des employés du CAC 40. Soit un écart en hausse, en effet, avec plus 30%, et ce, depuis la dernière crise économique. Sur la plan de l’égalité des sexes, là encore, il ressort qu’au niveau des équipes dirigeantes, cinq entreprises du CAC 40 ne comportaient à la fin 2019, aucune membre féminin dans les équipes dirigeantes.

Bénéfices aux actionnaires : plus 70%

En effet, les femmes ne représentent que 20% de ces équipes, parmi les 50% des salariés. Autre notation mise en avant dans le rapport « CAC 40 : des profits sans lendemain ? ». Toutefois, il empoigne sévèrement le CAC 40 pour ses investissements et leur versement de bénéfices aux actionnaires. Enfin, entre 2009 et 2018, les versements aux actionnaires n’ont pas moins augmenté de… 70%.

Lire aussi :https://www.topexclusif.fr/confession-de-gregory-berthault-eaubonne-a-besoin-de-vert/