Les fourmis détectrices de cancers les plus rares !

Les fourmis détectrices de cancers les plus rares !

Les fourmis détectrices de cancers les plus rares ! C’est à peine croyable ! Alors que nos chercheurs s’évertuent à mettre au point de nouvelles molécules pour soigner cette terrible maladie, il existe, surement une source étrange de découverte… avec des fourmis…

Top Exclusif ! vous dit plus !

Déjouer l’évolution des tumeurs

Une variété de fourmis pourrait bien être exercée à flairer des cellules humaines cancéreuses. A l’instar des chiens, mais cette fois, avec une tout autre particularité : celle de posséder une plus grande rapidité de détection. Des chercheurs explorent cette piste afin de déjouer rapidement l’évolution des tumeurs.

Anéantir bactéries ou champignons

Cette nouvelle est en cours d’expérimentation alors que, déjà, la science s’avance, aussi, dans une autre direction : celle d’une source future de médicaments à partir de cet insecte. Pour l’heure, l’on sait que ces minuscules animaux produisent des substances susceptibles d’anéantir des bactéries ou des champignons et ainsi traiter les infections humaines.

marseilleopinion.fr legislatives-albert-lapeyre-les-nouveaux-ecologistes

Les plus petites

Ainsi, pas moins de douze des vingt espèces testées posséderaient des propriétés antimicrobiennes à des niveaux différents. Et chose curieuse, se sont les plus petites d’entre elles (Monomorium minimum et Solenopsis molesta) qui seraient plus enclines à donner satisfaction dans cette direction.

Apprentissage rapide

Cette étonnante découverte révèle donc que certaines variétés de nos petites fourmis utilisent leur puissant odorat dans leurs tâches quotidiennes. Mais, ce qui intéresse les chercheurs c’est bien leur capacité d’apprentissage rapide. De plus, la Formica fusca, très présente dans l’hémisphère Nord n’est pas considérée comme menacée en France.

Bactéries résistantes

Alors, maintenant, lorsque vous regarderez au printemps, évoluer ces petites insectes dans votre jardin, sachez que dans l’avenir, grâce à leurs pouvoirs olfactifs, elles pourraient bien vous venir en aide. D’autant que, par ailleurs, une espèce de fourmi africaine (Tetraponera penzigi) produit une moisissure à l’action antibiotique. Elle serait efficace sur des bactéries résistantes aux traitements d’infections humaines !

infopremiere.fr ancien-officier-de-securite-de-de-gaulle-r-sasia-recoit-notre-directeur