L’ignoble trafic des animaux sauvages toujours plus prospère !

Publié le mardi 27 septembre 2022 Rédigé par Martîne et Scott Hamilton
L’ignoble trafic des animaux sauvages toujours plus prospère !

L’ignoble trafic des animaux sauvages toujours plus prospère. Top Exclusif ! le magazine au grand coeur n’a jamais caché ses convictions en matière de protection animale. A de nombreuses reprises, nous avons fustigé les assassins, les tortionnaires en tous genres, tous ceux qui torturent ou exploitent le monde animal ignominieusement. Aujourd’hui, nous revenons sur ce dossier lourd de conséquences.

Top Exclusif ! vous dit plus...

Importés illégalement

Dans ces conditions, des êtres ignobles, montres à visages humains, se livrent depuis toujours à un négoce très particulier comme s’il s’agissait de manipuler des objets. Sauf que ces « objets » là sont vivants. Ce sont des êtres sans défense des espèces en tout genre qui alimentent des trafics toujours plus intensifiés. Braconnés, importés illégalement via les ports ou les aéroports en échange de liasses de dollars, ils rapportent, chaque année, plusieurs milliards à leurs ignobles auteurs.

 Voir aussi : https://www.youtube.com/watch?v=MVXQsXnsbhg

Un " chic " idiot !

Fauves, reptiles, primates, alimentent des parcs animaliers dont l'un a accueilli plus de quatre cents espèces. Or, aujourd'hui, une autre mode stupide et cruelle s’est emparée des réseaux sociaux. Car, ce sont les influenceurs qui posent en compagnie d"animaux exotiques. Toutefois, ce « chic » est idiot et surtout tragique pour les animaux. Tenir de grands fauves dans ses bras alimente une mode déraisonnable. Quant aux dangereux reptiles présents jusque dans les salons de maisons cossues l’on est en droit de s’interroger sur le sens de cette démarche totalement incongrue.

Spectacles calamiteux

Décidément, rien n’arrête cette frénésie du stupide et de l'insupportable ! Pas même la dangerosité de certains animaux ne désamorce l’ivresse de ces acheteurs très particuliers. Et, en outre, que dire des comportements « humains » et rabaissants infligés aux singes pour amuser un public hilare ? Pauvres animaux ! C'est pourquoi nous qualifions ces visiteurs témoins et le spectacle qui en découle de " calamiteux " ! Aujourd’hui, aussi, pour alimenter ces convenances ineptes, les servals, petits fauves au pelage tacheté, sont commandés pour satisfaire le snobisme d’arrogants au cerveau ramollit.

Trafics lucratifs

C’est pourquoi de nombreux sujets de cette espèce arrivent en France tarifés à deux mille Euros. Voilà comment se nourrit le quatrième trafic le plus lucratif de la planète contre la délivrance de certificats de capacité. Malheureusement, tous ces négoces qui mettent en péril la vie animale intéressent peu les politiques. En conséquence, tous les élus de la République sont plus préoccupés à s’affairer longuement sur un dossier d’ordre privé comme celui d’Adrien Quatennens plutôt que sur le sort des animaux martyrs ! Décidément le trafic d'animaux n'est pas prêt de cesser !

La rédaction vous conseille : infopremiere.fr vladimir-poutine-lexclusion-aux-funerailles-delizabeth-ii