Makeï, une mort inexpliquée peut-être pas pour tous !

Publié le mercredi 30 novembre 2022 Rédigé par Joël-Pierre Chevreux
Makeï, une mort inexpliquée peut-être pas pour tous !

Makeï, une mort inexpliquée peut-être pas pour tous ! Ainsi,, donc ce monsieur âgé de soixante-quatre ans, ministre des affaires étrangères de Biélorussie, s’en est allé sans raison apparente…

Plus d’infos ?

Aucune raison avancée par les autorités

Sans vouloir nous montrer sous des auspices suspicieux faut-il avouer que ce décès reste, tout de même… étrange ! Le fidèle dirigeant d’Alexandre Loukachenko n’avait pas de maladie chronique connue. Alors, qu’a t-il bien pu lui arriver  ? Annoncée samedi, notons, comme à l’accoutumée, qu’aucune raison n’a été avancée par les autorités. C’est un message plutôt laconique qui nous a appris la nouvelle : « Le ministre des affaires étrangères biélorusse, Vladimir Makeï, est mort de façon subite », ( ministère des affaires étrangères ).

LIRE AUSSI : infopremiere.fr macron-candidat-en-2027-et-si-cela-devenait-possible

Fidèle de Loukachenko

Un début d’explication se trouve, peut-être, dans le rendez-vous que devait honorer, à Minsk,Vladimir Makeï, le 28 novembre, avec Sergueï Lavrov ministre des affaires étrangères russe.  En fait, la Biélorussie reste un allié proche de la Russie. Elle lui offre son territoire afin de poursuivre le conflit contre l’Ukraine. Le chef de la diplomatie, considéré comme le principal canal de communication entre la Biélorussie et les pays occidentaux, était un fidèle de Loukachenko. Ceci avec un grade de chef de cabinet. Depuis 2021, ministre des affaires étrangères, il était seul politique à avoir survécu, en 2020, à l’épuration menée par le dirigeant biélorusse après une réélection contestée.

Une perte pour Loukachenko

Ces dernières avaient déclenché des manifestations violemment réprimées. Makeï, « blanchisseur » de Loukachenko, en Occident, dissimulant ses crimes, c’est, aujourd’hui, sans doute, une grande perte pour lui ! Il était considéré comme le responsable de la stratégie de la “ bascule géopolitique “, consistant à équilibrer les relations entre l’Occident et la Russie. Alors,  comment pourrait-on interpréter cette mort subite ?  D’abord, Vladimir Makei déclarait entre les ministres de la défense biélorusse et ukrainien, que  ” personne n’attaquerait l’Ukraine depuis le territoire de Biélorussie. “

Propos réitérés à Minsk : « Les questions ont été discutées de manière positive. Beaucoup de choses ont été clarifiées pour les deux parties, principalement pour celle ukrainienne. De notre côté, une déclaration a été clairement faite selon laquelle personne n’allait attaquer ». Propos tenus avant le début du conflit.  Mais, est-il nécessaire de rapporter que le Kremlin voyait en sa personne un opposant à l’alignement biélorusse sur  la capitale Russe ?

VOIR : https://www.youtube.com/watch?v=2rVXpwIaxq8