Marion Maréchal préparerait-t-elle les présidentielles de 2027 ?

image : Marion Maréchal

photo Wikipedia

Marion Maréchal préparerait-t-elle les présidentielles de 2027 ? Lancé mardi dernier, un centre de réflexion pour « alimenter le débat politique avant 2022 ». Depuis 2017, l’ex députée F.N. s’est engagée dans une  » bataille culturelle «  des idées politiques. Il est vrai que :  » l’approche de la présidentielle, l’incite à  reprendre un peu d’activité médiatique «  précise t-elle…

Des notes de décryptage

Il porte le nom de « Centre d’analyse et de prospective » (C.A.P.) et il est associé à l’I.S.S.E.P. l’école de sciences politiques dirigée par Marion Maréchal. Sont but : produire à la fois des  » notes de décryptage  » liées à l’actualité, comme cette semaine sur le projet de loi sur le séparatisme. Mais, aussi, seront visités les  » grands dossiers de réflexion plus intemporels « , l’Europe, l’intelligence économique ou l’environnement.

Elle nourrit certainement quelques ambitions politiques

Retirée depuis la présidentielle de 2017 du parti R.N. de sa tante, Marine le Pen, Marion Maréchal clame haut et fort son retrait de la vie politique. Mais, elle ne gâche jamais une bonne occasion de faire parler d’elle. Histoire d’entretenir la flamme démangeant de l’action publique. Car, certainement, l’ancienne élue d’extrême droite, nourrit quelques ambitions pour l’avenir.

Une distance politique provisoire

« 2022, c’est encore un peu trop tôt pour elle »… nous dit un élu du R.N. … « Elle à besoin de prendre du recul et d’observer ce qui se passer durant les cinq prochaines années. Mais son temps viendra. Il est certain qu’elle sera présente au rendez-vous de 2027… ». Or, à bien écouter Marion Maréchal, l’on comprend vite que sa distance avec la politique n’est que provisoire. En tout cas, son enthousiasme pour le débat public est resté intact.

A lire aussi : infopremiere.fr quelle credibilite les communicants recoivent-ils de la part des francais

Des analyses opérationnelles

En effet, ne déclare t-elle pas dans le cadre du lancement de son centre d’analyse :  » Les campagnes présidentielles sont des moments de débat, de réflexion, de construction de programmes…. » et d’ajouter : « Dans ce cadre-là, quelle que soit demain l’offre politique, c’est intéressant d’avoir un centre tel que le nôtre. Il va proposer des analyses opérationnelles «  et «  alimenter le débat public sans être dans une démarche partisane. « 

 » Le C.A.P. c’est fait aussi pour cela… « 

Bien sûr, le C.A.P. restera une  » structure indépendante « . Elle ne  » sera pas au service ni d’un candidat ni d’un parti « , mais  » si des candidats ou des partis veulent des sujets traités par le C.A.P., c’est aussi fait pour cela « . De quoi entretenir sa propre image, d’autant que Marion Maréchal avoue qu’à travers cette démarche. Mais, elle sera amenée à reprendre un peu d’activité médiatique. Une excellente opportunité, aussi pour mettre en avant l’I.S.S.E.P.

De son aveu, celle qui n’exclut pas de revenir, un jour, à la politique électorale dans un cadre national, souverainiste et bien sûr conservateur.

La grogne explosive de tous les cafetiers et restaurateurs