Pass sanitaire : vers le boycott généralisé des Français…

Image : visuel du jour

L’instauration du pass sanitaire risque de conduire les Français en colère à un boycott général. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir rendre le coût du Pass Sanitaire inacceptable pour l’Etat.

 » La lecture grandit l’âme. »  ( Voltaire ) ( 2 mn )

 » Une vie de merde « 

« C’est une guérilla économique qu’il faut provoquer… affirme Alain, un bordelais engagé dans le combat contre le pass sanitaire… Ce délire infernal est cette outrance qui relève d’une rare violence envers le peuple français. Comme de nombreux français, Alain s’interroge sur la conduite de la démocratie par Emmanuel Macron et les membres du gouvernement dont l’un des conseillers veut « faire une vie de merde » aux Français non vaccinés relève d’un ignoble chantage.


Boycott économique

Au cours du dernier défilé à Toulouse, samedi dernier, Henri, lui aussi manifestant engagé à dénoncé publiquement un « fascisme sanitaire ». Applaudi, tous refusent donc le débat sur le Pass sanitaire, qui, selon lui, doit être combattu. Je pense aussi, à Annie, une économiste qui me précise au Bruno Le Maire prévoyant une croissance de 6 % cette année, c’est sur ce terrain qu’il faut se battre par un boycott économique discursif seul moyen à faire reculer le gouvernement.

A lire aussi : infopremiere.fr anti-vaccins-merci-a-maitre-dupriez-du-barreau-de-valence

une « arme » puissante

Mais, c’est aussi Clarisse, vaccinée, qui m’écrit : « Il ne faut pas vacciner contre le gré des épris de liberté, eux, non vaccinés. Elle insiste sur le : « Ce qui se passe en France, actuellement cette société, à l’esprit fasciste, à travers cette surveillance sanitaire.  » Alors, comme Annie, elle pense que le boycott serait une « arme » puissante et pacifique. En effet, elle rendrait le coût du pass sanitaire excessif pour l’Etat et ses finances. 

Ne plus rien acheter

Voilà donc où nous en sommes avec ces décisions excessives. Nombreux sont ceux qui veulent se lancer dans une guérilla économique en faisant une grève de la consommation tout en épargnant. Or, en rendant le coût du pass sanitaire plus important que le coût des deux confinements. N’achetez plus rien, juste le strict minimum.

Refuser…

Dans le cadre des vacances, refusez les activités de territoire. « Je n’ai pas le Pass sanitaire… Impossible ? Courtois : « Désolé ! Dans ces conditions, je ne viendrais pas avec ma famille. Merci ! ». Fabrice, de Toulouse, prétend que : « Une masse de vacanciers tenant le même discours paralysait le chiffre d’affaires de nombreux lieux de tourisme et commerçants, méthode affaiblissante pour le moral des élus du gouvernement. Jusqu’où ira cette flambée de violence intellectuelle et physique ? L’obligation vaccinale, corollaire de pass santiaire, est t’elle dans les tuyaux ?

marseilleopinion.fr marseille-experimentation-dun-ballon-pour-prevenir-les-feux-de-forets