Racisme et islamophobie dans le collimateur du gouvernement

Image : titre de la une

Racisme et islamophobie dans le collimateur du gouvernement. Avec l’approche de l’élection présidentielle, les décisions de toutes natures se multiplient. Les Français y seront-ils sensibles au moment de l’échéance ou y verront-ils le bénéfice d’ultimes manœuvres politiques ?

Temps de lecture : 2 Mn

L’appel de la haine

Ainsi, l’association française dite : « Coordination contre le racisme et l’islamophobie «  a été dissoute mercredi dernier. C’est Gérald Darmanin dans un tweet qui l’a annoncé. Selon le ministre de l’Intérieur cette association  » appelait à la haine, à la violence et à la discrimination « . Puis il a publié le décret de dissolution pris lors du Conseil des ministres. Selon Gabriel Attal porte-parole du gouvernement, cette structure était  » à l’origine de discours de haine et de propos antisémites « . Gérald Darmanin précise qu’il enclenchait plusieurs procédures pour fermer les lieux de culte et dissoudre plusieurs associations soupçonnées de propagande de l’islamisme radical. La  » coordination contre le racisme et l’islamophobie «  en faisait partie.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr carburants-agir-avant-que-cela-degenere-en-france

Organisations racistes

Certes, depuis novembre 2020 des lieux de culte ont été fermés et un tiers de ces quatre vingt neufs  » soupçonnés d’être radicaux et répertoriés par les services du renseignement «  ont été contrôlés. Déjà des dissolutions ont été prononcées telle que la mosquée d’Allonnes, au motif de ses prêches légitimant  » le recours au jihad armé « . Par ailleurs, il faut noter la dissolution prononcée à l’encontre de la maison d’édition Nawa. En effet, cette dernière diffusait des ouvrages légitimant le jihad, tout comme la Ligue de défense noire africaine (L.D.N.A.) qualifiée d’organisation raciste.

Zemmour et les autres

Alors, bien sûr, l’on constate la bonne volonté du gouvernement à désagréger ces formations à la philosophie criminelles. Mais l’on s’interroge tout de même sur cet empressement à réagir face à ce fléau qui touche toute la population française. Avec la montée d’Eric Zemmour dans les sondages nombreux sont les Français à ne pas trouver étrange ce comportement si actif depuis quelques semaines. Attitude électoraliste ?

LIRE : marseilleopinion.fr suicides-a-marseille-il-tue-sa-femme-en-fin-de-vie