Régionales 2021 : A quoi faut-il vraiment s’attendre ?

image conseil régional marseille

A quoi faut-il s’attendre sur le sens de l’élection régionale de juin 2021 ? Sera t-elle un vote de soutien ou un vote sanction à l’égard de l’action d’Emmanuel Macron ?

Non essentielle pour les Français

Les Français vont-ils chercher à exprimer leur avis sur l’action ou leur opposition à la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Les élections régionales seront-elles essentielles pour eux ? Ainsi se posent deux questions capitales à l’aune de ce grand rendez-vous électoral. Mais, selon plusieurs sondages, les Français prévoiraient de voter plus pour exprimer leur opposition à l’action du président de la République et de son gouvernement.

Indice important

Cet élément constitue un indice sérieux dont doivent tenir compte les observateurs de la vie politique les plus affranchis. En effet, toute élection intermédiaire, à l’approche de la présidentielle constitue un espace hasardeux pour le pouvoir. En Marche se voit devancé par la droite dans la sphère des seniors. Une population qui vote en plus grand nombre avec un poids plus pesant. Un indice important, d’autant qu’aux régionales la participation est plutôt faible.

A lire aussi : Debout la France bien solitaire pour la présidentielle de 2022 !

Régionales aux triangulaires et quadrangulaires prévisibles

A quinze mois du scrutin, de nombreux thèmes refont surface. Notamment le cadre de vie et le développement économique. Mais s’il en est un qui domine les autres, c’est bien celui de la sécurité. Le sujet prédomine dans sept régions sur douze. Une confusion qui devrait, pourtant, nous rappeler que la région n’a aucune compétence en la matière. Enfin, triangulaires et quadrangulaires, au second tour, au vu des éléments d’aujourd’hui, s’annoncent donc nombreuses, du fait de la présence d’En Marche au second tour estimées dans beaucoup de régions. Elles abaissent le seuil à atteindre pour l’emporter.

Vote sanction ?

Alors, quelles seront véritablement les motivations profondes des Français à l’occasion de cette échéance ?  Il est probable qu’ils réservent un vote sanction au président de la République et à son gouvernement. Peut-être pour mieux lui réserver un électrochoc avant de le réélire en 2022 si le président se décide à se pencher sur les dossiers qui fâchent !