Réseaux : l’accélération du porno et du croustillant sur Internet

Image : titre de la une

Réseaux : l’accélération du porno et du croustillant sur Internet à deux conséquences : les changements de comportements dus au Covid-19 et le regard peu objectif sur la prostitution dans notre pays. De tous temps, les femmes ont gagné leur vies grâce à leurs corps. Il y a quelques semaines, nous avions présenté dans ces colonnes Patricia Herszman, ex call-girl du réseau de la célèbre madame Claude. Dans son ouvrage, elle raconte quelle fut sa vie auprès des plus grands noms de ce monde. Mais, l’émoustillant prend aussi d’autres formes. C’est le cas de Nathalie Andréani qui exploite la toile pour se dénuder. Ses revenus abordent les 150.000€ mensuels. Cependant, son activité déchaine la colère de quelques internautes. Pourtant, ces femmes ne portent atteinte à quiconque. Alors, nous avons analysé les causes qui les projettent jusque sur l’écran des plus coquins…

Top Exclusif ! vous en dit plus !

Lecture : 2 Mn

Les mutations de la société

Dimanche, dans l’émission « Sept à Huit », Nathalie Andréani expliquait comment elle gagne entre 100 et 150.000€ chaque mois. Cette ancienne candidate de « Secret Story » a trouvé un job rentable grâce à ses déshabillés sur Internet. Ce qui ne manque pas de scandaliser certains internautes. Mais, les critiques envers ces femmes qui ne font de tort à personne sont-elles toujours légitimes ?

Réfugiés sur Internet

Les réfractaires à cette activité devraient y réfléchir à deux fois. Car notre société connait, depuis l’avènement du Covid-19, de grandes mutations. Ainsi, Le télétravail a modifié les comportements et les Français sont en demande de plus de loisirs. Aussi, beaucoup se réfugient sur Internet. La toile est devenue un immense moyen pour gagner sa vie ou de loisirs. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les budgets.

La rédaction vous conseille : infopremiere.fr liberticide-cette-vaccination-qui-pourrait-devenir-obligatoire-en-france

Menaces sur les réseaux sociaux

Et si l’on doit adresser à Internet quelques reproches, alors il vaudrait mieux se pencher sur les infamies, les menaces terrifiantes adressées à des jeunes filles par le biais des réseaux sociaux les plus connus. Curieusement, les censeurs sont peu prolixes sur le sujet. Ils incriminent des femmes qui filtrent une clientèle un peu particulière, mais, finalement, ne choquent quiconque en gagnant leur vie dans un confort supérieur à celui de la voie traditionnelle. C’est, aussi, le cas des prostituées. Notre société devrait leur apporter un regard plus objectif en leur fournissant un véritable statut et des lieux de protection pour exercer leur métier. Juste pour en finir avec l’hypocrisie !

Qui pourrait redire ?

Ce combat, c’était celui de Patricia Herszman malheureusement disparue en novembre 2021. Son livre : ” Call-girl du Tout-Paris “ est éloquent sur le sujet. Qui prendra la relève ? Alors, si des femmes comme Nathalie et quelques autres ont monté un business important grâce à leurs strip-teases en ligne qui pourrait opposer une critique acerbe ? Oui, elles dévoilent leurs corps sur des plateformes dédiées pour adultes. Certes, ces réseaux d’un style récent diffusent de contenus émoustillants. Et alors ? Si, enfin, ces personnes ont trouvé le moyen de gagner beaucoup d’argent, sans porter préjudice à quiconque, qui pourrait se permettre de trouver à redire sur l’activité de ces nouvelles stars du porno ?

Lire aussi : marseilleopinion.fr cannabis-armes-nouvelles-interpellations-a-marseille