Ukraine : l’impact psychologique restera gravé dans les mémoires…

Image : titre de la une

Ukraine : l’impact psychologique restera gravé dans les mémoires. En écrivant ces lignes, je pense à tous ces hommes encerclés par la folie meurtrière du tyran Poutine. Dressés les uns contre les autres à cause d’une folie sanguinaire, sont-ils tous pénétrés d’un esprit de revanche envers leurs frères ? Rien n’est moins sûr ! Combien resteront meurtris par un Trouble de Stress Post-Traumatique ? ( T.S.P.T. )

Plus d’infos ?

Destins brisés

Au onzième jour de l’offensive russe, quelques victuailles dans leurs misérables besaces, ils déambulaient entre gravats et ruines fumantes. Terrifiés, fiévreux, le destin radicalement explosé, ils erraient à la recherche d’une retraite sécurisée. Juste pour tenter de suivre le fil de leurs vies, parvenant, tout juste, à réunir leurs forces. Vision cauchemardesque où chaque seconde charrie son assortiment d’horreurs et de paniques…

infopremiere.fr nouvelles-perspectives-economiques-consequences-du-drame-ukrenien

Étonnante guerre !

Et là, brusquement, dignes dans leur malheur, ils font surgir des images surréalistes. Celles d’une poignée d’Ukrainiens, sur l’abord d’une route, tendant quelques vivres à un jeune conscrit Russe. Pour une fois, l’information trahit cette étonnante guerre. Car la folie de Poutine recèle un répugnant malentendu et l’art de la dissimulation. Le monde entier le sait. Son joujou suranné, sa comédie de novice, son excentricité dévastatrice, détonnent catégoriquement avec le siècle de l’innovation technologique et de la conquête spatiale.

Populations brisées

Ces images terrifiantes d’une Ukraine en feu et de sa population affamée, brisée, anéantie, épuisée dans sa chair, meurtrie dans son esprit, resteront gravées dans la mémoire collective. Pour longtemps ! Les pages de l’histoire reflèteront, encore et encore, les stigmates de l’obstination sotte d’un dictateur à l’écoute de ses fantasmes les plus extravagants…

Bombes broyeuses

Il y aura, d’abord, les corps des combattants soumis à cette violence destructrice. Et puis, le souvenir des bombes broyeuses, sèment la terreur. Les jeunes générations ne pourront jamais gommer la dureté de cette période commencée un certain 24 février 2022. Leurs descendances, celles des cinq prochaines décennies, évoqueront, aussi, le souvenir de l’odeur de la mort rodante et l’absence d’hygiène. Combien d’Ukerniens, mais aussi de jeunes Russes, seront affectés par des troubles anxieux profonds ?

Affectés à vie

Ils seront consécutifs à ce modèle d’expérience hyper traumatisante. Affectés à vie par des idées de mort, cette réaction bio-neuro-physiologique fera suite à cet impact sur leur intégrité physique, psychologique, ou l’atteinte d’un proche. Au fil des temps, leurs capacités d’adaptation, leur réaction immédiate traduira chez eux une peur intense et un sentiment d’impuissance… Merci monsieur Poutine !

Lésés jusqu’à l’âme

Longtemps, ils garderont le souvenir troublant de l’incarnation des hôpitaux de campagne, dressés à la hâte et leurs blessés déchirés jusqu’à l’âme. Les plaies béantes, œuvres démoniaques d’armes plus puissantes que dans les conflits précédents, hanteront leurs cauchemars. L’impact psychologique connectera les plus horribles représentations. Blessures profondes dues aux éclats d’obus et aux balles des mitraillettes, le traumatisme est, déjà, rentré dans les mémoires. Qu’en ressortira-t-il ?

marseilleopinion.fr lattaque-des-policiers-finit-a-coups-de-couteau