Vaccin : pourquoi les Français résistent-t-ils encore ?

Image : titre de la une

Vaccin : pourquoi les Français résistent-t-ils encore ? Gérard, Maria, Marinette et tant d’autres refusent toujours  de se faire vacciner contre le Covid-19. Comme de nombreux français, il existe plusieurs barrières psychologiques qui justifient ce refus. Et pas des moindres…

Temps de lecture : 2 Mn

Pourquoi vacciner les enfants ?

Parfois, ce sont des motifs religieux et culturels qui motivent ce refus, mais aussi des conditions de santé précaires qui motivent cette résistance. A ce propos, la première question qui interpelle Gérard, de Dax, c’est intérêt de se faire vacciner face à la contraction le virus et le transmettre. Et, par ailleurs, pourquoi vacciner les enfants et les adolescents alors qu’ils sont moins vulnérables face à ce virus ? Mais, pour ce Toulousain âgé de soixante-dix ans, c’est aussi la peur de l’aiguille et de la douleur liée à son implantation qui suscite ce rejet.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr boris-vian-le-temps-ou-lon-savait-encore-ecrire-et-interpreter

Effets secondaires

Cette peur anxiogène jusqu’à détourner l’image de vaccination, le tenaille. « Pourtant… dit-il, j’ai traversé des situations difficiles dans la vie, mis ma vie en danger, mais une aiguille dans le corps, çà non ! » Pour Maria, vingt ans, ce sont les effets secondaires du vaccin qui l’inquiète. « Tous ces agents extérieurs menacent notre équilibre physiologique. L’on ignore le devenir toutes ces saloperies que l’on nous met dans le corps. Elles peuvent affaiblir davantage notre système immunitaire… »

Les adjuvants

De son côté, sa sœur, Marinette, vingt-trois ans, ne se sent pas directement concernée : « Je suis en bonne santé, je me protège par des moyens naturels aussi efficaces et sans danger ». Intrusion qui inquiète aussi, Patrick, quarante-quatre ans : « J’ignore la réaction des ingrédients qui composent les vaccins, notamment les adjuvants. Cela peut être très dangereux pour la santé, l’aluminium et out le reste.  »

Test de dépistage

 » On tente de nous rassurer, mais pour en avoir parlé avec certains médecins, on ne nous dit pas tout !» Pourtant, l’on ne peut pas la gravité de la maladie, ou encore l’existence du virus. Le phénomène complotiste façonne l’esprit des plus enclins à penser qu’il existe une volonté de destruction par à sa diffusion. Ainsi de nombreux Français passent des tests de dépistage assidument plutôt que de recevoir le vaccin.

LIRE  : marseilleopinion.fr desespoir-des-habitants-des-quartiers-de-marseille